KotiRyhmätKeskusteluTutkiAjan henki
Etsi sivustolta
Tämä sivusto käyttää evästeitä palvelujen toimittamiseen, toiminnan parantamiseen, analytiikkaan ja (jos et ole kirjautunut sisään) mainostamiseen. Käyttämällä LibraryThingiä ilmaiset, että olet lukenut ja ymmärtänyt käyttöehdot ja yksityisyydensuojakäytännöt. Sivujen ja palveluiden käytön tulee olla näiden ehtojen ja käytäntöjen mukaista.
Hide this

Tulokset Google Booksista

Pikkukuvaa napsauttamalla pääset Google Booksiin.

Ladataan...

Tarinoita voimasta

– tekijä: Carlos Castaneda

Muut tekijät: Katso muut tekijät -osio.

Sarjat: Teachings of Don Juan (4)

JäseniäKirja-arvostelujaSuosituimmuussijaKeskimääräinen arvioMaininnat
1,3061211,244 (3.61)17
"In this astonishing, luminous and terrifying work, Carlos Castaneda at last completes the long journey into the world of sorcery that began with his now-legendary meeting with don Juan ... In a sense, Castaneda's three earlier books, each of them the story of a triumphant and daring journey into the unknown, have been merely the long pereparation for Tales of Power, in which don Juan's task of educating Castaneea, of making him 'a man of knowledge' and 'a man of power, ' is brought to an unexpected conclusion in a series of dazzling tricks, visions and lessons, ending in an explanation which is at once an initiation and a deeply moving farewell"--Cover.… (lisätietoja)
  1. 00
    The Last Barrier (tekijä: Reshad Feild) (paradoxosalpha)
    paradoxosalpha: Accounts of personal initiation and mystical realization.
-
Ladataan...

Kirjaudu LibraryThingiin, niin näet, pidätkö tästä kirjasta vai et.

Ei tämänhetkisiä Keskustelu-viestiketjuja tästä kirjasta.

» Katso myös 17 mainintaa

englanti (7)  espanja (3)  ranska (2)  Kaikki kielet (12)
Näyttää 1-5 (yhteensä 12) (seuraava | näytä kaikki)
Mi reputo un razionalista e un materialista storico, questo libro mi descriverebbe come intrappolato nella bolla del tonal, non penso che al mondo ci sia posto per fenomeni che non possano essere spiegati con le leggi della fisica, eppure è stato impossibile, per me, non farmi affascinare da Carlos Castaneda e dal suo maestro stregone Don Juan. L'isola del Tonal è stato il mio primo incontro con l'antropologo sudamericano e sebbene non mi sia mai spinto, come alcuni fanatici new age, a considerare come precetti di vita, gli insegnamenti che Don Juan elargisce a Carlos, ad ogni pagina dovevo convincermi che ciò che leggevo probabilmente era solo fiction. Merito della scrittura di Castaneda, incisiva e profonda, capace di descrivere fenomeni straordinari così come di penetrare l'animo umano portandone alla luce le inquietudini. Un libro che consiglierei a tutti, anche solo come romanzo, lontano anni luce dalla spazzatura misticheggiante che è sorta attorno alla figura dell'autore ( )
  JoeProtagoras | Jan 28, 2021 |
Un antropólogo narra la primera etapa del aprendizaje que lo convertirá en "hombre de conocimiento" bajo la guía de un brujo de la tribu "yaqui".Libro Cuarto
  Chule | Apr 6, 2020 |
Librería 2. Estante 1.
  atman2019 | Jul 16, 2019 |
Librería 2. Estante 1.
  atman2019 | Jul 16, 2019 |
> Carlos Castaneda. – L’herbe du diable ou la petite fumée, Paris - Le Soleil Noir, 1972 ; Voir, Paris, Gallimard, 1973 ; Le voyage à Ixtlan, Paris, Gallimard, 1974 ; HISTOIRES DE POUVOIR, Paris, Gallimard, 1978 ; Le second anneau de pouvoir, Paris, Gallimard, 1979 ; Le don de l’Aigle, Paris, Gallimard, 1982 ; Le feu du dedans, Paris, Gallimard, 1984 ; La force du silence, Paris, Gallimard, 1988. — En 1960, Carlos Castaneda, jeune anthropologue de l’Université de Los Angeles, spécialisé dans l’étude des plantes hallucinogènes, rencontre au Mexique un sorcier yaqui nommé Don Juan. Ce dernier, après avoir testé Carlos et mesuré son « inflexible résolution », qualité indispensable et fondamentale pour devenir « apprenti », accepte de lui transmettre sa science et de faire de lui un « homme de connaissance ». Commencent alors de longues années d’apprentissage, auprès de Don Juan et d’autres sorciers, apprentissage souvent ardu et douloureux qui prend parfois l’allure d’une aventure terrible et sans retour, où l’auteur, mené aux confins de lui-même, vit une transformation radicale de son être. Des relations extrêmement fortes s’installent entre Carlos et Don Juan ainsi que les autres sorciers et apprentis qu’il rencontre. Quel que soit son niveau de lecture et de compréhension, le lecteur est frappé par le caractère extraordinaire de ce maître sorcier qu’est Don Juan, par son étonnante pédagogie et par l’apothéose de cette relation maître-disciple où le maître, après avoir participé à la transformation radicale du disciple lui confère le titre de maître, assurant ainsi sa filiation.
Renverser les schémas connus, brûler tous les masques qui servent nos conditionnements afin de devenir « un homme de connaissance », voilà ce qu’enseigne le sorcier à l’anthropologue. Devenir « un homme de connaissance », c’est d’abord développer une écoute totale du corps, savoir accorder celui-ci aux tonalités du monde extérieur, apprendre à percevoir avec le corps tout entier, libérer le mental de cette surcharge d’activité que l’homme d’aujourd’hui s’impose et par là-même, chercher la vérité et non le savoir. Au cours de cette initiation, il apprend aussi à développer un nouveau rapport avec la nature ; celle-ci considérée comme « consciente » doit être traitée « impeccablement » de même que la création toute entière. Mieux encore, l’apprenti doit chercher à intérioriser le cosmos, à l’incorporer totalement jusqu’à créer un sentiment total d’unité avec le monde extérieur et pouvoir incarner l’esprit de chacun des éléments du cosmos. Autre thème récurrent de ces ouvrages : celui de la peur. Le « guerrier » cher à Don Juan doit cultiver en lui la force de poursuivre son apprentissage jusqu’au bout sans défaillir et surmonter avec succès toutes les épreuves les plus terrifiantes qui lui sont proposées pour extirper de lui ce fléau. Carlos est mis tout d’abord en situation d’expérimenter la peur afin d’évaluer soigneusement les sensations qu’elle génère et apprendre ensuite à la dominer en lui faisant face. La dominer aussi en se familiarisant avec la mort, et faire de celle-ci une alliée, un guide : « Il existe un étrange et brûlant bonheur dans le fait d’agir en sachant que cet acte peut tout aussi bien être le dernier de sa vie. Je te demande de reconsidérer la tienne et d’accomplir tes actions en pensant à cela ». --Revue Française de Yoga

> Nicolas (Amazon) : https://www.amazon.fr/gp/customer-reviews/R177VULUCQ0KF7?ref=pf_vv_at_pdctrvw_sr...
> BAnQ (Dussault J.-C., La presse, 22 mai 1976) : https://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2607019
> Babelio : https://www.babelio.com/livres/Castaneda-Histoires-de-pouvoir/28950

> HISTOIRES DE POUVOIR, de Carlos Caslaneda, (Folio essais). — On a beaucoup parlé du Mexique depuis le premier de l’an. Si le pays vous est étranger et que vous avez tiré tout le jus qu’il était possible de tirer des dépêches des agences de presse, c'est que vous êtes peut-être mûr pour les récits initiatiques de Castaneda. Cet Ethnologue de formation, convaincu qu'il a plus à apprendre de l'enseignement des sorciers yaqui que de leur observation, poursuit là-bas depuis plusieurs années un curieux travail qui va a l'encontre des acquis de l’anthropologie moderne. On dit en général de ses livres qu'ils illustrent la nouvelle tendance de l’ethnographie pour substituer à J'analyse dite rationnelle un mode de compréhension plus ouvert à la différence culturelle. Voyage au pays de la magie. (Alain CHARHONNEAU) --Le devoir, 19 mars 1994

> HISTOIRES DE POUVOIR, de Carlos Castaneda (Collection Témolns/Galllmard). — Suite et fin du cycle entamé avec L’Herbe du diable et la petite fumée, Voir et Voyage à Ixtlan ; retour de l'extraordinaire sorcier don Juan et initiation définitive de l'auteur.
Sur une place publique de la ville de Mexico, un homme agonise sous les yeux de Castaneda et de don Juan ; sur une autre place, le présage attendu par le disciple se présente sous les traite d'une belle jeune femme, à la tombée de la nuit, Parcs urbains encombrés de passants et de badauds, marché, restaurant, compagnie d'aviation, tels sont les cadres choisis par le « maître », habillé en citadin, pour libérer progressivement son disciple des contraintes de la raison et pour lui faire assumer pleinement sa condition de « guerrier », confronté à des expériences inexplicables mais convaincantes, Castaneda franchit les étapes qui séparent le « guerrier » de « l'homme de connaissance ». A la fin du récit, quand don Juan dévoile l'explication des sorciers, en analysant les principales expériences que l'auteur avait vécues dans les précédents ouvrages, l'apprenti deviendra sorcier lui-même, dans un dénouement terrifiant et surprenant.
Histoires de pouvoir va beaucoup plus loin que les livres précédents ; dans un style très dépouillé, l'auteur décrit avec talent les différents personnages et milieux qui constituent le cadre des expériences de sorcellerie ; en outre, les aventures fabuleuses de l'apprenti deviennent plus claires après l'explication philosophique du maître. Aventures qui mènent Castaneda à déployer les ailes de sa perception et à franchir les portes de l'Inconnu, pour lequel il n'y a plus d'explication. Car malgré tous les éclaircissements, les actions merveilleuses des sorciers ne seront pour le lecteur que des histoires, des « histoires de pouvoir ». --Le devoir, 20 décembre 1975
  Joop-le-philosophe | Mar 17, 2019 |
Näyttää 1-5 (yhteensä 12) (seuraava | näytä kaikki)
ei arvosteluja | lisää arvostelu

» Lisää muita tekijöitä (13 mahdollista)

Tekijän nimiRooliTekijän tyyppiKoskeeko teosta?Tila
Carlos Castanedaensisijainen tekijäkaikki painoksetlaskettu
Bernand, CarmenKääntäjämuu tekijäeräät painoksetvahvistettu
Sinun täytyy kirjautua sisään voidaksesi muokata Yhteistä tietoa
Katso lisäohjeita Common Knowledge -sivuilta (englanniksi).
Kanoninen teoksen nimi
Tiedot ranskankielisestä Yhteisestä tiedosta. Muokkaa kotoistaaksesi se omalle kielellesi.
Alkuteoksen nimi
Teoksen muut nimet
Alkuperäinen julkaisuvuosi
Henkilöt/hahmot
Tärkeät paikat
Tärkeät tapahtumat
Kirjaan liittyvät elokuvat
Palkinnot ja kunnianosoitukset
Tiedot englanninkielisestä Yhteisestä tiedosta. Muokkaa kotoistaaksesi se omalle kielellesi.
Epigrafi (motto tai mietelause kirjan alussa)
Omistuskirjoitus
Ensimmäiset sanat
Tiedot englanninkielisestä Yhteisestä tiedosta. Muokkaa kotoistaaksesi se omalle kielellesi.
I had not seen don Juan for several months.
Sitaatit
Viimeiset sanat
Tiedot englanninkielisestä Yhteisestä tiedosta. Muokkaa kotoistaaksesi se omalle kielellesi.
(Napsauta nähdäksesi. Varoitus: voi sisältää juonipaljastuksia)
Erotteluhuomautus
Julkaisutoimittajat
Kirjan kehujat
Alkuteoksen kieli
Tiedot englanninkielisestä Yhteisestä tiedosta. Muokkaa kotoistaaksesi se omalle kielellesi.
Kanoninen DDC/MDS
Kanoninen LCC

Viittaukset tähän teokseen muissa lähteissä.

Englanninkielinen Wikipedia (2)

"In this astonishing, luminous and terrifying work, Carlos Castaneda at last completes the long journey into the world of sorcery that began with his now-legendary meeting with don Juan ... In a sense, Castaneda's three earlier books, each of them the story of a triumphant and daring journey into the unknown, have been merely the long pereparation for Tales of Power, in which don Juan's task of educating Castaneea, of making him 'a man of knowledge' and 'a man of power, ' is brought to an unexpected conclusion in a series of dazzling tricks, visions and lessons, ending in an explanation which is at once an initiation and a deeply moving farewell"--Cover.

Kirjastojen kuvailuja ei löytynyt.

Kirjan kuvailu
Yhteenveto haiku-muodossa

Suosituimmat kansikuvat

Pikalinkit

Arvio (tähdet)

Keskiarvo: (3.61)
0.5 1
1 4
1.5 2
2 14
2.5 5
3 47
3.5 6
4 52
4.5 3
5 37

Oletko sinä tämä henkilö?

Tule LibraryThing-kirjailijaksi.

 

Lisätietoja | Ota yhteyttä | LibraryThing.com | Yksityisyyden suoja / Käyttöehdot | Apua/FAQ | Blogi | Kauppa | APIs | TinyCat | Perintökirjastot | Varhaiset kirja-arvostelijat | Yleistieto | 164,581,824 kirjaa! | Yläpalkki: Aina näkyvissä