Picture of author.

Bernardine Evaristo

Teoksen Girl, Woman, Other tekijä

19+ teosta 4,546 jäsentä 199 arvostelua 1 Favorited

Tietoja tekijästä

Bernardine Evaristo was born in London to a Nigerian father and English mother. She is a former poet in residence at the Museum of London.
Image credit: Publicity photo by Katie Vandyck, available at author's website.

Tekijän teokset

Girl, Woman, Other (2019) 3,174 kappaletta
Blonde Roots (2009) 447 kappaletta
Mr Loverman (2013) 332 kappaletta
Keisarin kullanmuru (2001) 244 kappaletta
Manifesto: On Never Giving Up (2021) 149 kappaletta
Soul Tourists (2005) 63 kappaletta
Hello Mum (2010) 51 kappaletta
Lara (1997) 42 kappaletta
NW15: The Anthology of New Writing Volume 15 (2007) — Toimittaja — 17 kappaletta
Feminism (2023) 7 kappaletta
Ten: New Poets Spread the Word (2010) — Toimittaja — 6 kappaletta
Hello Mum (Quick Reads) (2010) 5 kappaletta
Island of Abraham (1994) 2 kappaletta
GAROTA, MULER, OUTRAS 2 kappaletta

Associated Works

Minty Alley (1936) — Johdanto, eräät painokset113 kappaletta
My Fathers' Daughter (2005) — Johdanto, eräät painokset84 kappaletta
How Much the Heart Can Hold: Seven Stories on Love (2016) — Avustaja — 27 kappaletta
Black Teacher (1976) — Esipuhe, eräät painokset25 kappaletta
Loud Black Girls: 20 Black Women Writers Ask, What's Next? (2020) — Esipuhe, eräät painokset20 kappaletta
Sequins for a Ragged Hem (1988) — Johdanto, eräät painokset19 kappaletta
IC3: The Penguin Book of New Black Writing in Britain (2000) — Avustaja — 16 kappaletta
Out of Bounds: British, Black, and Asian Poets (2012) — Avustaja — 13 kappaletta
Bittersweet (1998) — Avustaja — 10 kappaletta
Refugee Tales: Volume III (2019) — Avustaja — 7 kappaletta
Gifts of Gravity and Light (2021) — Esipuhe — 5 kappaletta

Merkitty avainsanalla

Yleistieto

Jäseniä

Keskustelut

Kirja-arvosteluja

Unequivocally the best book I have read this year.

Every page is perfect, every sentence, gosh, every word. Evaristo takes twelve vastly different women, connected in ways obvious and subtle, profiling their lives, their agonies, their battles and loves, self-deceptions, losses, doubts, and triumphs. Throughout she maintains that delicate ironic tone that characterises much of the best of British literature.

This is a book very much of the now, touching on numerous current cultural debates, in a manner that feels authentic and precise. It is a truly polyphonic experience. This is great literature but also very much a novel in every sense of the word.

I cannot recommend highly enough.
… (lisätietoja)
 
Merkitty asiattomaksi
therebelprince | 132 muuta kirja-arvostelua | Apr 21, 2024 |
In dem Buch geht es um Barry, der vor 74 Jahren auf Antigua geboren wurde, aber schon seit 50 jahren in London lebt, dort verheiratet ist, zwei Töchter und einen Enkel hat. Was niemand weiß: Schon immer hat er eine homosexuelle Beziehung zu seinem Jugendfreund Morris und nun, am Ende des Lebens, macht dieser Druck, dass sie endlich offen zusammenleben sollten.
Eigentlich ist die Ehe Barrys am Ende, er hasst seine Frau Carmel, aber er hat auch Angst vor den Konsequenzen.
Carmel ist auch eine tragische Figur, denn sie hat Barry geliebt und ist nahezu zerbrochen an der Tatsache, nicht begehrt und geliebt zu werden, ohne zu ahnen warum.
Das ist ein spannendes und interessantes Setting. Barry ist nicht nur sympathisch, aber sehr authentisch, auch im Stil.
… (lisätietoja)
½
 
Merkitty asiattomaksi
Wassilissa | 22 muuta kirja-arvostelua | Apr 12, 2024 |
Je me faisais une joie de lire ce livre, dont j’avais entendu l’autrice parler à la radio. Elle disait à quel point elle avait été presque étonnée des retours des lecteurs blancs qui disaient à quel point cette uchronie, dans laquelle ce sont les noirs aphrikans qui réduisent en esclavage les blancs europans, leur avait fait mieux comprendre l’horreur de l’esclavage. Je voulais lire ce livre, et je voulais aussi voir quelle serait ma réaction à la mise en esclavage de gens me ressemblant. Je me suis donc précipitée sur ce livre lorsque je me suis aperçue qu’il était sorti en poche, et me voilà, maintenant que je l’ai lu. Et c’est une grande déception…
L’idée est bonne, c’est sûr. Mais il aurait fallu soit en faire une longue nouvelle ou un court roman, ou bien il aurait fallu mieux creuser le sujet. Certes, l’inversion est là, mais le monde que crée Bernardine Evaristo est bancal et j’ai été mal à l’aise pendant toute ma lecture, mais pas mal à l’aise pour les bonnes raisons, pas pour sa dénonciation de l’esclavagisme, mais parce que j’avais du mal à me retrouver dans ce monde, un monde qui emprunte à plusieurs périodes historiques allant du moyen âge avec par exemple le servage (qui, si je ne me trompe pas n’existait plus au moment où le commerce triangulaire a pris son essor) jusqu’à la période contemporaine avec des skates et des ados typiques d’aujourd’hui (le téléphone portable en moins). Cela donne un drôle de mélange technique, de la plume d’oie au roulement à bille. On pourrait me rétorquer, et à raison, que Bernardine Evaristo crée un monde et qu’elle a donc le droit de faire ce qu’elle veut, mais pour moi, cela a nui à mon immersion dans la réalité du livre et donc à la qualité de ma lecture.
Et plus important encore, c’est dans le traitement même du sujet de l’esclavagisme qu’il y a quelques lacunes. Quand on veut renverser un monde, il faut le faire de façon cohérente. Ici, il y a des bouts renversés et d’autres non : on se réfère parfois aux blancs en parlant des « blègres », un retournement bien vu du terme « nègres », mais pourquoi les navires utilisés pour la traître sont-ils des navires négriers, et non des « navires blégriers » ? Ce travail un peu fait à moitié affaiblit beaucoup le message du livre : on n’a pas les images pour nous rappeler sans cesse le renversement de situation, et les mots ne le rendent pas suffisamment omniprésent, ce qui est bien dommage puisque c’est la raison d’être du livre…

Me voici donc en train d’écrire une note de lecture bien négative, peut-être trop. Si ce livre ne m’a pas convaincue, je me dis qu’il a tout de même le mérite d’exister et il peut présenter un véritable intérêt pour certains lecteurs. Probablement principalement des lecteurs qui sont sensibilisés aux questions du racisme, mais sans y avoir pensé de façon très approfondie. Le retournement des valeurs présenté dans ce livre est intéressant pour quelqu’un qui ne s’est jamais vraiment posé cette question : le Noir sûr de sa supériorité qui trouve les maisons europanes ridicules parce que carrées, qui préfère avoir froid en Europa plutôt que d’adapter sa façon de s’habiller et qui en plus trouve ridicule ces vêtements qui entourent les membres, comme si les Europans étaient trop bêtes pour s’habiller sans avoir un trou pour passer chacun de leurs membres !
Et puis il y a quelques questions qui traversent les débats sur le féminisme et l’anti-racisme de ces dernières décennies qui sont évoqués (quoique un peu rapidement, il faut presque déjà connaître ces débats pour les repérer), par exemple sur les canons de la mode avec une marque aphrikane plus noire et plus en rondeurs pour remplacer nos poupées Barbie, et de façon générale une réflexion sur les canons de la beauté et l’absence de modèles auxquels s’identifier pour les jeunes filles « blègres ».

En définitive, un livre qui moi ne m’a pas convaincue, mais qui peut avoir quelques mérites. A découvrir pour se faire sa propre opinion, et peut-être à replacer dans la carrière littéraire de l’autrice puisque ce livre, publié en France en 2023 est en fait antérieur à d’autres livres de cette autrice déjà disponibles en français, puisque ce n’est que depuis qu’elle a remporté le Booker Prize en 2019 (aux côtés de Margaret Atwood, excusez du peu) qu’elle est publiée en France.
… (lisätietoja)
1 ääni
Merkitty asiattomaksi
raton-liseur | 23 muuta kirja-arvostelua | Mar 9, 2024 |
The style of a different character being the focus of each chapter is not one I’m a big fan of generally, but other than that this book has a lot going for it - well written with a style just unusual enough to be interesting, empathy for all its characters, telling the story of black British women through several generations, engaging contemporary questions of gender and sexuality in a compelling way. I even misted up a bit on that touching last page, which was unexpected!
 
Merkitty asiattomaksi
lelandleslie | 132 muuta kirja-arvostelua | Feb 24, 2024 |

Listat

Palkinnot

You May Also Like

Associated Authors

Tilastot

Teokset
19
Also by
13
Jäseniä
4,546
Suosituimmuussija
#5,527
Arvio (tähdet)
4.1
Kirja-arvosteluja
199
ISBN:t
142
Kielet
18
Kuinka monen suosikki
1

Taulukot ja kaaviot